Partagez | 
 

 Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Dim 27 Déc - 18:16

550 de large
Cezan Martinez Yugure

Informations
Prénoms et Nom Cezan Martinez Yugure
Surnom Boss par le reste du clan.
Nationalité Américaine (avec un père Espagnol-Japonais et une mère Brézilienne)

Date de naissance & Age 15 Juin ; 22 ans

Métier/Classe Travails à la fête foraine. Il y fait plein de petits boulots : vente de hot-dogs, faire fonctionner les manèges et surtout 'porter la fourrure' comme on dit dans le métier.  

Alignement Reis

Groupe Norowa
Clan Yugure

Spécialité Boss des Yugure, ça a de la gueule, il faut l'avouer. Surtout que Cezan porte en lui un des sangs les plus guérisseurs du clan. On dit qu'il pourrait soigner n'importe quel poison et même défaire quelques mauvais sorts. Il n'utilise jamais ses capacités de guérisseurs. Son sang est trop précieux pour pouvoir le gâcher.

Cependant, pour le contrôle mental... Les seules choses qu'il arrive à faire bouger de son plein grès, il le fait avec les mains.

On peut dire que la seule spécialité dont tout le monde peut témoigner est : dormir quinze heures à suivre.  



Your Majesty, may I ask you a ...
Ma vie m'a toujours semblé simple. Une vie sans véritable effusion, une mer sans tempête parfois perturbée par quelques vagues inoffensives. Je geekais sur wow, la matinée ; dormais l'après-midi ou regardais des séries B en streaming ; trainais le soir avec mes potes dans les bars ; me bourrais la gueule et finissais par faire un jeu de la bouteille au milieu d'un champs ou à casser des boîtes aux lettres avec une batte de baseball, la nuit. Il m'arrivait de finir dans un caniveau en train de vomir mes tripes ou de me réveiller dans le lit d'un inconnu... mais ça, c'était les vagues.
J'aimais ma vie simple. Je ne demandais pas à devenir politicien ou médecin. J'étais jeune, je voulais m'amuser et pour moi l'avenir n'existait pas. Le temps était figé. Pour moi, ma mère serait toujours à mes côtés et je vivrais à ses crochets jusqu'à la fin des temps. THE END, envoyez les crédits !
Cependant, comme on le voit dans les journaux, la vie est une pute et quand elle veut faire chier sa mère, elle n'y va pas avec le dos de la cuillère. Non, je n'ai pas fini troué par un policier blanc au milieu de la nuit qui croyait que ma couleur de peau faisait de moi un criminel. Je n'ai pas non plus été victime d'un foudroyant coma éthylique... Pire que tout ça !

Laissez moi vous expliquer. Tout d'abord, je n'ai rien compris lorsqu'un groupe de types est venu m'arracher à mon 8e shoot au milieu d'un bar. J'étais en plein pari ! ... Il est vrai que j'ai peu résisté (j'étais en train de gagner le pari) mais il me semble que deux de mes amis ont tenté de me défendre. L'un a eu le nez cassé et l'autre trois côtes. On m'a emmené dans une voiture et ... puis le trou noir.

Avec la sensation qu'un marteau cognait dans le crâne, je me suis réveillé. Sur un ferry.
Gueule de bois et mal de mer font très mauvais ménage ensemble, et je crois que je me suis plus évanoui qu'endormi.

Mon deuxième réveil fut causé par quelqu'un qui me secouait l'épaule. Après avoir déversé le contenu de mon estomac sur le sol de la cabine et avoir maudit de tous les noms les saletés de poulets marins qui jacassaient à mon hublot, j'ai fini par réussir à sortir de la chambre. Dehors, la mer était azure. Des reflets clairs. L'air frais me fit du bien. C'était la première fois que je voyais l'océan pour de vrai. Cependant, ce qui m'a le plus choqué, ce n'est pas la forêt verdoyante que je pouvais apercevoir au loin, ni le fait que les gens qui m'aidaient à marcher parlaient japonais. Le plus surprenant c'était les dizaines de personnes qui semblaient m'attendre sur le port. Comme... si j'étais une personne importante...

Je devais faire une tête pas possible... Et je n'ai pas pu m'empêcher de lancer un :

"Toto, I’ve a feeling we’re not in Kansas anymore..."

La suite n'a été qu'une suite de rebondissements et d'explications en tout genre... J'étais le descendant d'une grande lignée d'un clan millénaire : les Yugure et que je devais reprendre le rôle de chef que mon père m'avait laissé.
Je dois avouer que j'ai dû me retenir très fort de ne pas rigoler. Puis mon envie de rire à vite décrue.
Je connaissais mon père par des lettres qu'il m'envoyait depuis l'Europe. Ma mère m'avait dit qu'il était retourné dans sa contrée espagnole, point final. Mais en entendant ces gens, je me rendis compte peu à peu que je m'étais imaginé un père fait de rêves et d'encre sèche. Je ne connaissais rien de cette personne. Rien du tout.

J'ai commencé à détester ce clan. Cette nouvelle famille qui avait brisé ma mer d'huile et mon enfance. Je n'aimais pas l'air marin ni celle de la forêt. Le réseau passait mal et je ne comprenais rien à cette langue asiatique.

Puis, j'ai pris ma décision.

J'ai attendu que les lumières s'éteignent et que les souffles se fassent lourds. J'ai guetté le chant des grillons et la pâleur de la lune. Lorsque enfin, la nuit a plongé le clan dans un sommeil profond, j'ai ouvert les yeux. Je me suis levé et me suis habillé. J'ai enfilé mon sweat à capuche avant d'entrouvrir la porte de la chambre. J'ai jeté quelques coups d’œil dans le couloir avant de me diriger vers l'entrée. Sur la pointe des pieds, j'ai quitté la maison.
Une bourrasque de vent m'a fait frissonner et j'ai enfoui mes mains dans mes poches. Je me suis dit que je n'allais jamais oublier cette nuit. Je me suis forcé à me dire que je m'en souviendrais toute ma vie. C'est ce que disent les héros de films. Pourtant, la lune n'était pas plus belle et les grillons ne chantaient pas plus mélodieusement. J'ai levé les yeux vers l'astre avant de me détourner. C'était toujours la même lune. Toujours aussi grise et sale.

Qu'est-ce que je cherchais ? Lui.
Où aller ? Nulle part.

Alors... sans force, je me suis laissé guider par le vent, les semelles de mes pantoufles traînant sur les graviers.

Lorsque j'ai réalisé où je me trouvais, les vagues s'écrasaient sur les rochers et le sable mouillaient mes chaussettes. La mer s'étendait à perte de vue et je songea un bref instant à rentrer.
A quoi bon après tout... Et alors que j'allais tout abandonné, j'ai senti une présence derrière moi. Un frisson me parcouru. C'était lui. Je pouvais le ressentir dans tout mon être. J'ai dégluti.
Comment faire ma requête... Devais-je m'agenouiller ? Me retourner ?

Non, cela aurait briser l'instant trop précieux pour être gâché. Ainsi, c'est le regard vers la ligne d'horizon que je me suis décidé à parler.

"Your Majesty, may I ask you one thing..."

Une requête qui signerait le changement décisif de mon existence. Une requête emportée par le vent et le cri des mouettes.


It started out as a feeling which then grew into a Hope

100x100

Un pseudo?

Sherll

Un âge?

19 ans

La célébrité de votre avatar?

Sans (human vers. par Toddnet) de Undertale
100x100

Un mot à propos de vous?

Vive les frites !!
100x100

Comment avez-vous trouvé le forum?

Grâce à son créateur.

Quelque chose à dire à propos du forum?  

Il est bien beau ! Je le trouve un tout petit peu fouillis...

Et vous avez lu le règlement?

Yep ! Si je vous donne des parts de tarte cannelle et caramel au beurre, vous me validez ?

Back off, you weirdo !
Just because everything's changing doesn't mean you have to Il me regarde de ses yeux vairons, cernés de fatigue. L'un sombre et l'autre d'un bleu irréel. Il a les traits fermés. Un air un peu distant. Cela se voit qu'il veut quitter cet endroit. Sa place n'est pas ici. Il refuse de céder lorsqu'on lui demande de porter des habits plus distingués. Lui, il ne veut porter que ses joggings et ses vieilles baskets. Il n'a pas besoin de chemise quand il a ses t-shirts usés. Jamais il ne quittera son sweat à capuche bleu. Même s'il est tâché sur son col. Même si l'intérieur de sa poche droite est déchirée. Jamais on ne le changera... Il aime à le croire. Il s'accroche à cette idée absurde avec la détermination d'un mourant.

Tout à changé. Le décor, les parfums et les acteurs. Pourtant, il reste le même. Le même petit corps en embonpoint. Le même visage aux joues hautes et rondes, et au nez large. Ces mêmes cheveux rasés sur les tempes, ne lui laissant qu'une crinière charbon et une mèche dégringolant sur son front. Ses grandes pattes sont toujours aussi tendres et sa peau, aussi sombre. Il continuera à porter ses boucles d'oreille.
Non, il ne changera pas. Aussi éternel que le tatouage de crâne de chien qu'il a dans le dos.

Les mains dans les poches, il me regarde de ses yeux irréels et je lui rends son regard vairon. Puis, je me détache du miroir et quitte ma chambre de ma démarche lente et trainante.
I'm so tired of all this shit
You gonna go far, Kid Je hais cet endroit. Je hais cette langue et ses douces symphonies. Le bruit des vagues et le chant des cigales se mélangent une cacophonie que je ne peux plus supporter. J'aimerai retourner aux lumières de la ville, là où les étoiles n'existent pas et où le ciel est orangé la nuit.  
Le bruit de la ville me manque. Alors, pour palier au mal du pays, je surfe sur internet. Facebook, Youtube, Snapchat, tout est bon pour me faire penser à autre chose. J'en oublie les besoins du clan. Qu'ils aillent tous se faire foutre ! Ils me ramèneront chez moi !

Ne me faites pas chier et débarrassez vous de moi ! Laissez moi me changer les idées en mangeant mes chips et mes hamburgers ! J'en ai jusqu'à LA de votre riz et de votre langue sans sens !
C'est quoi votre problème à la fin ?! Si je veux me balader déguiser en ours multicolore c'est mon choix ! Ouais, j'en ai rien à cirer du clan... Pourquoi ? C'est pas mon histoire ... Ne me regardez pas comme cela... Je sais, je ne suis pas quelqu'un de courageux. Je suis un lâche qui préfère fermer les yeux sur les problèmes et tirer la gueule...

...Please

I'm not ready to grow up...

© Narja - Never-Utopia


Dernière édition par Cezan M. Yugure le Mer 20 Jan - 14:16, édité 32 fois





Messages : 6
Date d'inscription : 27/12/2015

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Dim 27 Déc - 20:03

Bienvenue Cezan~

Bon courage pour ta fiche et que le côté obscure de Mugen soit avec toi... ~♪





Messages : 20
Date d'inscription : 20/07/2014

Letteratura
Métier/Classe: Lycéen, classe Shiro
Club: Aucun
Derrière les pages...:

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Dim 27 Déc - 22:07

Merci ^^





Messages : 6
Date d'inscription : 27/12/2015

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Mer 30 Déc - 17:25

Bienvenue parmi nous petit Boss !




Messages : 4
Date d'inscription : 25/12/2015

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Dim 3 Jan - 11:55

Bienvenue par ici mon petit El², kufufufu... ~

Fais attention aux petites fautes qui traînassent dans le coin, mais sinon... C'est perfect pour ce que j'en ai vu. Ah, et trouves-moi donc le code du règlement, tu veux... ?

J'ai hâte de voir ta fiche terminée, sweetie. ~





Messages : 9
Date d'inscription : 15/11/2015

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Mer 20 Jan - 14:15

Merci Masa !
J'ai essayé de corriger mes fautes au maximum. J'ai fini ma fiche !





Messages : 6
Date d'inscription : 27/12/2015

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Jeu 21 Jan - 0:33

Bien le bonsoir mon cher Cezan~


J'ai l'honneur de t'annoncer que tu es dès à présent validé.
Amuses-toi bien parmi nous et n'hésites pas à m'appeler en cas de soucis~

N'oublie pas de recenser ton avatar et de demander ton logement juste ici  






Messages : 40
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan Jeu 21 Jan - 11:31

Merci beaucoup ! J'y vais de ce pas !





Messages : 6
Date d'inscription : 27/12/2015

MessageSujet: Re: Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan

Contenu sponsorisé





 
Come on, buddy ! Dance with Kuma-chan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» La philosophie du coquillage (Shiina-chan + you ! (libreuh))
» ♣ The Presentation of Karin-chan ♣
» Hebi-chan
» Joyeux anniversaire Misaki-chan !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mugenhouyou ::  :: 
Entre les livres...
 :: Dossiers en cours
-
Sauter vers: